Archives de Catégorie: S. Qaradawi

SYRIE: VOIR le communiqué des Savants (dont Yussef Al Qardawy) en 2 langues

Partagé par Dr Alolaiwy A.

Un devoir a tous les musulmans de la oumma dans le monde d’etre mobilisé (minimum par un eveil de nos langues dans nos familles et nos amis)

avis des savants sur la Syrie en 2 langues

L’épreuve est un bienfait d’Allah

Par l’Imâm Al Qâdhî ‘Iyâdh

Le spécialiste du hadîth Al Qâdî Abû ‘Alî Al Hâfiz nous a rapporté d’après une chaîne de transmetteurs remontant jusqu’à Mus‘ab Ibn Sa‘d que son père -qu’Allah les agrée- a dit :  « J’ai dit : Ô Messager d’Allâh ! Quel est l’homme le plus éprouvé ? »

Il (saws) me répondit : « Ce sont d’abord les Prophètes, puis viennent ensuite les hommes vertueux, les uns après les autres dans un ordre dégressif. Chaque homme est éprouvé selon le degré de sa foi, et les épreuves ne quittent pas le serviteur jusqu’à ce qu’il marche sur la terre sans avoir le moindre péché. »

Ceci est en conformité à la Parole Divine :

 « 146. Combien de prophètes ont combattu, en compagnie de beaucoup de disciples, ceux-ci ne fléchirent pas à cause de ce qui les atteignit dans le sentier d’Allah. Ils ne faiblirent pas et ils ne cédèrent point. Et Allah aime les endurants.

 147. Et ils n’eurent que cette parole : “Seigneur, pardonne-nous nos péchés ainsi que nos excès dans nos comportements, affermis nos pas et donne-nous la victoire sur les gens mécréants”.

 148. Allah, donc, leur donna la récompense d’ici-bas, ainsi que la belle récompense de l’au-delà. Et Allah aime les gens bienfaisants. »

Lire la suite

L’ISLAM ET LA LIBERTE par cheikh Qaradawi

DE L’ISLAM ET DE LA LIBERTE

 

Question : quelle est la position de l’islam sur la liberté ? Quelles en sont les limites ?

Réponse : L’islam a confirmé le principe de la liberté. Le chef des croyants,Umar ibn al khattâb a lancé son mot célèbre : « Depuis quand asservissez-vous les gens, alors que leurs mères les ont mis au monde libres ! » ‘Ali a dit dans un testament : « ne sois pas l’esclave d’un autre. Dieu t’a créé libre. »Le principe est que les hommes, par la sagesse de Dieu,sont libres et ont droit à la liberté. Ils ne sont point des esclaves.

A une période où les gens étaient asservis intellectuellement, politiquement, socialement, religieusement et économiquement, l’islam vint confirmer la liberté de penser, de parler, de critiquer et surtout, la liberté religieuse et la liberté de croyance. Il n’a jamais contraint qui que ce soit à se convertir. Ce principe est clairement représenté par le verset:{dois-tu contraindre les gens afin qu’ils  soient croyants ? Si ton seigneur le voulait,ensemble, tous ceux qui se trouvent sur terre,auraient cru} (X,99).Ce fut un des versets de la période mecquoise. Quant à la période médinoise, nous trouvons dans la sourate 2 : {Pas de contrainte en religion. Certes, le chemin droit s’est distingué du chemin de la perdition} (II, 99).

Lire la suite

Syrie : Declaration de l union internationale des savants

veuillez lire ci-dessous la traduction intégrale de la DECLARATION DE L’UNION INTERNATIONNALE DES SAVANTS MUSULMANS présidé par le Dr AL QARADAWI.En rapport avec le massacre du peuple syrien.

DECLARATION DE L’UNION INTERNATIONNALE DES SAVANTS MUSULMANS

Le Bureau d’information.

Union internationale des savants musulmans salue la Ligue arabe pour les décisions historiques prises contre l’injustice et la criminalité du pouvoir Syrien, et condamne l’attaque contre les ambassades. L’union souligne que la protection de la population syrienne face à la machine à tuer que conduit le régime est un devoir religieux de tous les musulmans, et un impératif moral incombant à tout le monde libre.

Louange à Allah, et paix et bénédiction soient sur le Messager de Dieu, sa famille et ses compagnons et ceux qui suivent sa guidance.

Malgré le retard dans la prise de décisions et la pression sur le régime syrien d’arrêter l’effusion de sang, qui coule quotidiennement dans les villes et villages syriens. La ligue arabe a réussi hier, samedi 16 de Dhul Hijja 1432, correspondant au 12 Novembre, 2011 à prendre un ensemble de décisions courageuses contre le régime syrien à Damas, en lui disant que, bien que l’approbation soit conditionnelle à ce qui est énoncé dans l’initiative arabe il y a une semaine, mais elle ne s’appliquait pas sur le terrain dans aucun de ses décrets. Face à la continuité du cycle de l’assassinat et de l’effusion de sang innocent du peuple syrien (moyennant 25 à 40 personnes assassinées par jour) la Ligue arabe a décidé avec une majorité écrasante sauf les deux seuls pays, à savoir le Yémen et le Liban – de geler l’adhésion de la Syrie dans la Ligue arabe, et a demandé à tous les États membres de retirer leurs ambassadeurs de Damas et la formation d’un comité chargé d’examiner un certain nombre de sanctions économiques contre le régime syrien, et de convoquer une réunion dans les 3 jours de toutes les oppositions syriennes au siège de la ligue arabe au Caire, pour discuter de la situation actuelle en Syrie et de se concerter pour trouver les moyens de mettre fin à la série de massacres perpétrés par le régime contre le peuple syrien. En face de cette mesure audacieuse et sans précédent dans l’histoire de la Ligue arabe, l’Union Internationale des Savants musulmans, a déclaré ce qui suit:

1 – l’Union internationale des savants musulmans salue la Ligue arabe qui vient de prendre cet ensemble de décisions à l’encontre du régime au pouvoir en Syrie, et les considère comme une étape positive et d’un grand courage. Cette décision est un parti pris évident à côté du peuple, pour la première fois, et contre l’autocratie du régime oppressive des peuples. Cette nouvelle approche de la ligue arabe, et peut-être les prémices bénéfiques des révolutions du printemps arabe durant lesquels les peuples arabes se dressent face aux dirigeants et aux décideurs arabes. La ligue après qu’elle ait était complètement absente, surtout quand il s’agit de liberté, de démocratie et de violations des droits humains dans un pays arabe, elle se lève maintenant. Et c’est l’approche de Justice sur laquelle doit se reposer le pouvoir partout dans le monde. Dieu dit : « certes Dieu vous ordonne de retourner les dépôts des biens à leurs propriétaires, et si vous jugez entre des gens de juger avec équité, Dieu vous accorde sa grâces, il vous avertis et Dieu est Audient et Clairvoyant. » (Les femmes: 58).

Le Tout-Puissant dit « Que la haine d’un peuple ne vous pousse pas à être injustes, soyez justes pour vous rapprocher de la piété et craignez Dieu et certes Dieu est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites. » (La table 8).

Un des plus simples devoirs de la justice c’est de s’aligner au côté des opprimés et lutter contre l’oppresseur.

2 – l’Union confirme que la protection du peuple syrien de la mort quotidienne est du devoir de tous les musulmans, surtout les dirigeants qui peuvent se dresser contre ce régime oppresseur, injuste et ce, avec la pression économique et politique au niveau régional et international, par tous les moyens légitimes, islamiquement et internationalement. Cela doit continuer jusqu’à ce que ce régime accepte la vérité et répond aux demandes de son peuple et quitte le pouvoir ainsi il cesse sa politique de coercition et d’intimidation et d’assassinat.

3 – L’Union appelle l’Organisation de coopération islamique à adopter une politique équitable et suivre la Ligue arabe contre ce système injuste.

4 – L’Union, dénonce les attaques d’hier soir contre l’ambassade d’Arabie Saoudite et l’ambassade du Qatar et un certain nombre d’ambassades étrangères. Ce qui est évident, c’est que les auteurs des attaques ont obtenu le feu vert du régime pour montrer une menace voilée de celui-ci contre ces pays après l’adoption d’un ensemble de décisions prises par la Ligue arabe. Et à cette occasion, nous mettons en garde le régime syrien contre les conséquences et les risques de cette méthode, surtout qu’il risque de subir plus d’isolement et de pressions arabes et internationales.

5 – l’union appelle toutes les composantes de l’opposition syrienne avec toutes la diversité de s’unir et d’avoir un seule parole pour être au niveau de sang fournis par le peuple syrien pour la liberté et la justice et contre l’injustice et la corruption de ce régime. Il est d’une grande qualité que ce peuple reste déterminé à arracher sa liberté d’entre les mains d’un régime qui l’a asservi pendant plus de quatre décennies. Et pour ce faire il faut que l’opposition soit unie au tour des revendications du peuple syrien, et d’éviter d’être une opposition de contraste à un tel degré de dispersion et de différence ainsi seulement elle peut se présenter comme une alternative possible au régime. Dieu dit : « certes Dieu aime ceux qui combattent dans son chemin en un rang solides et cimenté. » (Le rang 4).

Et notre dernière prière est louange à Allah, Seigneur des Mondes

Doha, le 18 Dhul Hijja 1432 H

Correspondant au 14 Novembre, 2011 m

Dr. Ali Al-Qara Dagi. Et Dr Yusuf al-Qaradawi

Secrétaire général, Président de l’Union

traduction Tahar MAHDI;