La Palestine admise à l’Unesco : une « victoire de la justice »

Mahmoud Abbas à Ramallah, le 18 octobre 2011 (AFP PHOTO/ABBAS MOMANI)
Mahmoud Abbas à Ramallah, le 18 octobre 2011 (AFP PHOTO/ABBAS MOMANI)

Le président palestinien Mahmoud Abbas s’est vivement félicité lundi 31 octobre de L’admission des Palestiniens à l’Unesco, en la qualifiant de « victoire de la justice ». « L’admission de la Palestine à l’Unesco est une victoire du droit, de la justice et de la liberté », a commenté Mahmoud Abbas, cité par son porte-parole Nabil Abou Roudeina, après que les Palestiniens ont obtenu lundi le statut de membre à part entière de l’Unesco, l’une des principales agences de l’Onu.

Il s’agit d' »un moment historique qui rend à la Palestine certains de ses droits », a de son côté déclaré le ministre des Affaires étrangères de l’Autorité palestinienne, Riyad al-Malki après le vote. « C’est vraiment un moment historique qui rend à la Palestine certains de ses droits. La Palestine est le berceau des religions et des civilisations », a dit le ministre devant la Conférence générale qui réunit les Etats membres de l’Unesco. « Maintenant qu’elle est membre de l’Unesco, elle fera tout ce qu’elle peut pour que l’Unesco puisse remplir sa mission », a-t-il poursuivi.

Le président de l’Autorité palestinienne « Mahmoud Abbas m’a téléphoné et il vous remercie tous pour ce vote qui permet à la Palestine de prendre sa position naturelle au sein du concert des nations et de l’Unesco », a ajouté Riyad al-Malki.

Une décision qui éloigne un accord

Cette admission éloigne les perspectives d’un accord de paix, a en revanche estimé le gouvernement israélien, en condamnant une « manoeuvre unilatérale » des Palestiniens.

« Israël rejette la décision de l’Assemblée générale de l’Unesco (…) acceptant la Palestine comme Etat-membre de l’organisation », indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

« Il s’agit d’une manoeuvre palestinienne unilatérale qui ne changera rien sur le terrain mais éloigne davantage la possibilité d’un accord de paix », souligne le communiqué.

« Cette décision ne transformera pas l’Autorité palestinienne en un véritable Etat mais place des obstacles inutiles sur le chemin de la reprise des négociations », ajoute-t-il.

« Science-fiction »

Les pays qui, comme la France, ont soutenu la demande d’adhésion de la Palestine à l’Unesco, verront leur influence sur Israël s’affaiblir, a par ailleurs affirmé l’ambassadeur israélien auprès de l’Unesco, Nimrod Barkan.

« Cela va certainement affaiblir leur capacité à avoir de l’influence sur la position d’Israël », notamment concernant le processus de paix, a-t-il dit.

Les pays qui ont voté oui « ont adopté une version de science-fiction de la réalité en admettant un Etat qui n’existe pas à l’organisation chargée de la science… L’Unesco doit se charger de la science, pas de la science-fiction », a-t-il ajouté.

Une adhésion « contre-productive »

La France a voté pour l’adhésion de la Palestine, comme la quasi-totalité des pays arabes, africains et latino-américains se sont prononcés pour l’adhésion.

De leur côté, les Etats-Unis jugent l’adhésion de la Palestine à l’Unesco « prématurée » et « contreproductive », selon l’ambassadeur américain dans cette agence de l’Onu David Killion. « Les Etats-Unis ont voté contre la résolution parce que nous ne pouvons accepter l’admission prématurée des Palestiniens comme membre à part entière d’une agence de l’Onu comme l’Unesco », déclare David Killion dans un communiqué diffusé après le vote.

Suspension du financement américain ?

« La seule voie vers (la création) d’un Etat palestinien doit passer par des négociations directes. Il n’y a pas de raccourci et nous estimons que les efforts dont nous avons été les témoins aujourd’hui sont contreproductifs », poursuit-il.

Les Etats-Unis ont déjà indiqué qu’en cas de vote positif, ils suspendraient leur financement aux activités de l’Unesco. « Cette action menée aujourd’hui complique notre capacité à soutenir les programme de l’Unesco », a répété l’ambassadeur sans dire clairement si les Etats-Unis entendent suspendre leur financement à l’organisation. « Nous promettons de poursuivre nos efforts pour soutenir et renforcer le travail important de l’Unesco », ajoute-t-il.

Une contribution à hauteur de 22%

Les Etats-Unis sont tenus par deux lois du début des années 1990 qui interdisent le financement d’une agence spécialisée des Nations unies qui accepterait les Palestiniens en tant qu’Etat membre à part entière, en l’absence d’accord de paix avec Israël.

La suspension du financement de l’Unesco par les Etats-Unis aurait de lourdes conséquences pour le budget de l’organisation, auquel ils contribuent à hauteur de 22%. Après l’avoir boycotté pendant 20 ans (1984-2003) pour protester contre sa mauvaise gestion et son idéologie tiers-mondiste, les Etats-Unis participent désormais activement aux programmes de l’agence, y voyant un moyen de diffuser certaines valeurs occidentales sans se mettre en première ligne.

Avant le vote, la sous-secrétaire à l’éducation Martha Kanter avait déjà déclaré devant la Conférence générale que cette admission serait « prématurée » et « contreproductive ».

Côté Français, « Je salue cette très bonne nouvelle : la Palestine entre à l’UNESCO », a fait savoir la candidate écologiste à la présidentielle, Eva Joly.

Le Nouvel Observateur – AFP

source

http://tempsreel.nouvelobs.com/palestine-onu/20111031.OBS3556/la-palestine-admise-a-l-unesco-une-victoire-de-la-justice.html

Publicités

Publié le 1 novembre 2011, dans Réflexions et débats. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :