Archives Mensuelles: octobre 2011

Interview du parti Ennahda sur iTélé invité de Robert Ménard

http://www.itele.fr/emissions/chronique/menard-sans-interdit/video/16611

ou

http://rutube.ru/tracks/4943375.html?v=7efc3de2626a1e7db4a11e50e02a2ead

ou

http://www.islamenfrance.fr/section/karim-azouz-repr%C3%A9sentant-du-ennahda-%C3%A0-paris

Extrait d ‘un incroyable échange entre le roi Faysal et le General De Gaulle

Ce qui se cache derrière la mort de Kadhafi

 

Dans un premier temps, Longuet a affirmé : « Nous n’envoyons pas de facture aux gens qui appellent en SOS secours, liberté, indépendance, sécurité  ». Le ministre, jouant les humanitaires désintéressés, indiquait ainsi qu’il ne demanderait pas aux Libyens de rembourser les frais de l’intervention française, comme cela se fait parfois. Il a ensuite ajouté : « En revanche, la coopération française avec la Libye est extrêmement prometteuse, car la Libye est un pays riche, peu peuplé. Pierre Lellouche est allé sur place, les contacts existent et l’économie française sera gagnante.  » Traduction : nous ne demandons pas à être remboursés, mais nous attendons du nouveau gouvernement de juteux contrats.

Lire la suite

LA REINE ELISABEITH a la mosquée pour écouter des versets coranique

Mohamed hassan: Comment conseiller son père

Savons-nous vraiment ce qu’est la Sharia ?

Mohamed Hassan : partager le message

Mohamed hassan : peux tu choisir entre etre kafr ou pervers ?

Lobby pro-israëlien : le PS prend des risques

Pour élaborer le programme d’un voyage d’étude, le PS s’en remet à des lobbystes. «C’est grave ?», demande Jean-Christophe Cambadélis, responsable des relations internationales.

(Wikimedia - Marie-Lan Nguyen)

(Wikimedia – Marie-Lan Nguyen)
Une délégation du Parti socialiste devait se rendre en Israël et dans les territoires palestiniens du 24 au 27 octobre. Conduite par Jean-Christophe Cambadélis, secrétaire national en charge des relations internationales, elle était composée de Jean-Louis Bianco, Benoit Hamon, Gérard Collomb et Claude Bartolone. In extremis, pour des raisons d’agenda, ce voyage d’étude a été repoussé sine die. Pour autant, son principe n’est pas remis en cause, pas plus que les modalités d’organisation, qui laissent une grande place au lobbying.Pour définir le programme, en effet, le secteur international du PS s’en est remis au Cercle Léon Blum.  Le but de cette association, créée en 2003 autour du Parti socialiste, est double : « combattre » l’antisémitisme et « œuvrer au rapprochement entre la Gauche française et les femmes et hommes de bonne volonté qui agissent pour la paix au Proche-Orient dans les deux camps, en particulier au sein de la Gauche Israélienne et avec ceux qui soutiennent un processus démocratique au sein de l’Autorité Palestinienne ». Pourquoi un parti de gouvernement confie-t-il à une structure communautaire le soin de dresser la liste des interlocuteurs de la délégation ? Mystère. «C’est grave ? 🙂», répond Jean-Christophe Cambadélis, contacté par SMS.

L’école condamnée à produire « du capital humain »

Interview : A la botte de l’économie, le système scolaire se serait lancé dans une course à la compétitivité. Une mutation que déplore le sociologue Christian Laval, dénonçant le déclin de la pédagogie et un surcroît d’inégalités.

Suppressions de postes, résultats des élèves en baisse, enseignants désorientés… L’éducation sera l’un des sujets de la campagne présidentielle et la Nouvelle Ecole capitaliste – le livre de Christian Laval (1), Francis Vergne, Pierre Clément et Guy Dreux – tombe à point pour le nourrir. Les auteurs, enseignants et chercheurs, analysent les transformations en profondeur entraînées par le néolibéralisme dans le système éducatif. Christian Laval, professeur de sociologie à l’université Paris-Ouest-Nanterre-La Défense, revient sur les mécanismes ayant conduit à une redéfinition des missions de l’école au service de l’entreprise et plaide pour un renouvellement de la pensée sociologique.

Vous décrivez une «nouvelle école capitaliste» soumise à la concurrence, gérée comme le privé et au service de l’économie : est-elle née sous Sarkozy ?

Non, ce serait une grande erreur de le croire. Le sarkozysme a accéléré et rendu plus visibles les transformations néolibérales ou, pour appeler un chat un chat, la mutation capitaliste de l’école. Mais elles étaient amorcées depuis longtemps en France et à l’étranger. Le programme de transformation de l’université française a ainsi été ébauché à la fin des années 90, puis a commencé à s’appliquer au début des années 2000, avant d’être parachevé avec l’arrivée de Nicolas Sarkozy et la loi sur l’autonomie des universités [la LRU, votée en août 2007, qui avait suscité un vaste mouvement de protestations, ndlr]. Bien au-delà de la finance et des marchés de biens et services, le néolibéralisme a progressivement touché toutes les institutions, y compris l’école, notamment avec l’apparition du nouveau management public, c’est-à-dire avec l’importation des techniques managériales du privé dans les services publics

Lire la suite

Comment Guéant et Sarkozy ont abîmé la laïcité

L’enterrement du débat sur la laïcité, vendredi, n’a pas fait trop de bruit. Sur le cercueil, le ministre de l’Intérieur Claude Guéant n’a pas jeté de pétales de roses, mais 500 pages tirées des tréfonds de l’histoire républicaine : extraits de la déclaration des droits de l’homme, de la Constitution, loi de 1905 de séparation des Eglises et de l’Etat, loi sur le voile, textes de jurisprudence…

Comme si cette profusion de textes pouvait enfouir les bêtises de ces cinq dernières années. Dans la perspective de gagner des électeurs à droite, Guéant et Sarkozy ont joué avec la laïcité comme on joue avec le feu. Ils ont réveillé un débat nauséabond et ont été éclaboussés. Les Américains ont une expression imagée pour décrire ce genre de situation : « The shit hit the fan », la merde a rencontré le ventilateur.

Au final, seul le coprophage Front national en a profité. En présentant son rapport (« Laïcité et liberté religieuse, recueil textes et de jurisprudence », éditions Journaux Officiels), Guéant a voulu clore le débat, mais c’est un peu tard. Drame en trois acte.

Acte I. Le chanoine de Latran

Lire la suite

Mots croisés – Edwy Plenel vs Henri Guaino

26.09.11 – Débat politique entre Edwy Plenel (Médiapart) et Henri Guaino (conseiller speciale de Nicolas Sarkozy)

chaud surtout a la 22ieme minutes…

On connaissait les mosquees et les associations maintenant, voila les CRCM (conseil régional du culte musulman)

En tous les cas on a pas pris l avis des musulmans dans les régions pour demander leurs avis de les representer, quelqu’un peut il repondre a ces questions en toute honneteté et sincerité ?

3 questions importantes :

Qui sont exactement les  CRCM (Conseil Régional du Culte Musulman) ?

Et qui sont derrière ces projets la ?

quels sont les enjeux et finalités de ces CRCM ?

Voila les problemes qui commencent a se poser paru dans le journal LE PARISIEN :

A peine renouvelé, déjà contesté. Le nouveau CRCM, conseil régional du culte musulman pour l’Ile-de-France Centre (Paris, Seine-Saint-Denis, Hauts-de-Seine et Val-de-Marne) est contesté par Lhaj Thami Breze, le président sortant, chef de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF). Contacté vendredi, il n’avait alors pas donné suite à nos sollicitations (notre édition de samedi).

Lire la suite

Kenza Drider : cette femme en niqab candidate en 2012

Elle se présente par ce qu’elle aime son pays

e initialement publié le 22/09/11 à 10h16.

Une femme intégralement voilée en niqab, d’origine marocaine, et qui habite Avignon, a annoncée hier soir être candidate à l’élection présidentielle. Selon lepoint.fr, elle s’appelle Kenza Drider, a 32 ans, et porte le niqab « depuis treize ans ».

Cette jeune femme médiatique est la seule femme intégralement voilée à avoir été entendue par la mission parlementaire sur le port du voile intégrale, en décembre 2009.

Réaction de Patrick Lozès :
Le président du Conseil Représentatif des Associations Noires de France réagit :

_
Si elle se présente, c’est qu’elle aime son pays.
 http://www.dailymotion.com/video/xla2dg_patrick-lozes-candidat-aux-presidentielles-2012_news?start=30#from=embed

source

http://www.defrancisation.com/une-femme-en-niqab-candidate-en-2012/

11/9 : j’ai immédiatement compris que ça signifiait de nouvelles guerres

John Catalinotto*, travailleur au World Trade Center, nous parle des attentats, il y a dix ans, de leurs conséquences, des doutes relatifs à la version officielle de l’administration Bush et de la montée en puissance du mouvement anti-guerre. Interview réalisée par Rüdiger Göbel.

Le 11 septembre est considéré comme une date de rupture dans l’histoire récente. Où étiez-vous au matin du 11 septembre 2001, au moment où des avions ont foncé sur les tours du World Trade Center  ?

À l’époque je travaillais à temps complet pour une compagnie d’assurance maladie dans la tour 1 du World Trade Center. Notre section se trouvait au 31ème étage. Le travail commençait à 8h 45 et le premier avion a percuté le bâtiment à 8h 46. J’ai eu de la chance. Nous avions des horaires flexibles et d’ordinaire je commençais et finissais tard. La veille j’avais travaillé très longtemps à la rédaction d’un article pour mon journal, le Workers World. J’étais encore sur cet article quand l’avion s’est encastré dans la tour. Je faisais souvent à pied en longeant l’Hudson les cinq kilomètres qui séparaient le WTC de ma maison, à Chelsea. Ce mardi matin-là il faisait un temps clair, superbe, et normalement je serais sûrement allé au travail à pied.

Lire la suite